Projets d’aménagement “Cœur de Sèvres” et “Promenade des Jardins” (interventions de Dominique Trichet-Allaire en commission permanente du 22 janvier 2024)

24.26 – Concession d’aménagement « cœur de Sèvres » – transfert de maîtrise d’ouvrage GPSO

(Image tirée de la plaquette PDF disponible en mairie de Sèvres et accessible sur le site de l’intercommunalité Grand Paris Seine Ouest.)

Nous avons un problème sur cette délibération. Nous sommes d’accord sur le fait que le centre-ville de Sèvres est aujourd’hui trop bétonné, peu convivial, et doit être réaménagé. Les collègues de Sèvres avaient fait une proposition : piétonniser la grande rue pour redynamiser cet axe historiquement commerçant et le rendre plus apaisé. Ce n’est pas le projet proposé aujourd’hui. Ainsi soit-il, mais c’est dommage.

Ce qui bloque c’est notamment la destruction du pont, qui est une nouveauté. Certes, c’est une voie en moins pour les voitures, mais il nous semble bien plus intéressant de transformer ce pont en passerelle qui serait adaptée aux usages piétons et aux circulations actives, afin de préserver un lien entre les deux rives, comme nos collègues de Sèvres vous l’ont déjà suggéré.

Car en fin de compte, il n’y a pas de voie de circulation automobile en moins, puisque la destruction du pont entraîne une « compensation routière », c’est-à-dire la création d’une troisième voie sur la grande rue afin d’absorber le trafic, et cela… juste devant la future halle de marché. Là encore, quel dommage.

A ce stade donc, pas de voie cyclable séparée ou intégrée à la nouvelle voie. Nous souhaitons que ce centre-ville soit réaménagé, c’est aujourd’hui plus que nécessaire, donc nous ne voterons pas contre cette délibération. En revanche, l’ensemble de notre groupe s’abstiendra sur ce vote.

Par ailleurs, nous avons une interrogation : sous le pont actuel, il existe deux salles, qui sont destinées, au moins en partie, à l’exercice du culte de l’église attenante. Quel est le statut de l’occupation de ces salles ? Est-ce qu’une expulsion des lieux aux fins de destruction est prévue ?

Délibération 24.27 « Promenade des Jardins »

(Image tirée de la page de présentation du projet sur le site du département des Hauts-de-Seine.)

Ce projet fait partie du réaménagement global de l’échangeur de Sèvres, c’est un projet complexe. Le rapport qui nous est soumis concerne la promenade des jardins.

Or, lors de la consultation publique de 2014 (il y a déjà 10 ans !) pour la revalorisation de l’échangeur (qui inclut donc la promenade des jardins, qui n’en est qu’un petit morceau), il n’y avait pas encore de mention de la piste cyclable proposée aujourd’hui dans cette délibération, car cette phase du projet n’était pas encore à l’ordre du jour.

Le problème est que la proposition qui nous est faite aujourd’hui n’est donc pas passée en consultation publique. En 10 ans, le projet a beaucoup changé sans que les habitant·es n’en soient informé·es.

Dans un premier temps, les arbres étaient conservés et un escalier avec rampe PMR devait être rattaché au Pont de Sèvres. Les vélos auraient alors circulé sur le trottoir du pont, qui aurait été élargi à l’occasion.

Ensuite, le projet de 2014 présente un rond-point à la sortie du pont, ainsi une rampe d’accès le long du pont pour les piétons et cyclistes. Et la « promenade des jardins » qui fait l’objet de la délibération de ce jour n’est pas encore à l’ordre du jour. Finalement en 2019, on découvre que le projet a encore évolué : on ne parle plus du tout d’un escalier ou d’une rampe PMR pour l’accès au pont, mais d’une surélévation du terrain pour le rejoindre. Et dans le dossier, il faut non seulement abattre des arbres sur le nouveau cheminement, mais également devant la maison du directeur, un secteur qui n’avait jamais été concerné auparavant.

Au niveau de la méthode, nous estimons qu’il y a là un problème, un manque d’information aux habitant·es, notamment sur ces nouvelles coupes d’arbres. Je sais que c’est parfois nécessaire mais il nous paraît crucial de limiter ces coupes, a minima devant la maison du directeur.

Une autre problématique est celle de l’allée mixte que constituerait cette « Promenade des Jardins » : on sait que mettre sur la même voie les circulations actives et les piétons est un choix accidentogène, qui ne permettra pas d’apaiser les usages. D’autant plus qu’il est bien noté que les cyclistes devront mettre pieds à terre à cet endroit. Il va s’en dire que cela ne se passera jamais comme cela, nous le savons très bien. Jamais les cyclistes ne vont s’arrêter pour continuer à pied, puis remonter sur leur vélo. Je suis très étonnée de cette proposition qui va à l’encontre des recommandations du Cerema (https://www.cerema.fr/fr/collectivites-territoriales) alors que jusqu’ici les projets que vous nous proposiez respectaient leurs consignes.

Étant donné que le projet de ces cheminement est tout de même une évolution par rapport à l’existant, nous ne voterons pas contre. En revanche, en l’état, nous nous voyons dans l’obligation de nous abstenir.
S’il est encore possible d’améliorer ce projet, en bonne entente avec les services du département, nous nous tenons évidemment à leur disposition pour y contribuer.

Vous aimerez aussi...

Pin It on Pinterest