Les collectivités locales, rempart contre le délitement de notre République

A l’orée du second tour des élections législatives qui pourraient voir un parti d’extrême droite prendre le pouvoir, les élus du groupe Écologistes & Socialistes du Conseil Départemental des Hauts-de-Seine appellent à faire de nos collectivités un rempart contre les discriminations et les mesures délétères qui vont toucher les Altoséquanais.

Attendu que le programme de l’extrême droite entre en contradiction avec les missions de solidarité, et de protection de l’environnement du département, nous, conseillers départementaux et conseillères départementales du 92, appelons à :

  • Maintenir le cap des engagements pris en matière de solidarité, d’éducation, de protection et de soutien en faveur de la petite enfance et des publics vulnérables quelle que soit leur origine, indépendamment des orientations nationales ségrégationnistes qui seraient prises par un gouvernement soutenu par une majorité parlementaire d’extrême droite.
  • De protéger nos services publics et de s’assurer de leur équitable accessibilité à tous les publics sans distinction de nationalité.
  • De protéger nos agents de toute politique discriminatoire ou de toute dégradation de leurs conditions de travail.
  • De protéger l’écosystème des Altoséquanais même en cas d’abolition de toutes les normes de protection de l’air, de l’eau, du sol et de la biodiversité.

Notre département doit être un rempart contre le délitement possible de notre République face à l’extrême droite, comme l’ont souhaité les électeurs des circonscriptions du 92 qui ont déjà disqualifié tous les candidats RN et leurs alliés au premier tour.

L’heure est venue pour les collectivités de créer de nouveaux territoires de fraternité pour résister.

Vous aimerez aussi...

Pin It on Pinterest